Croix rouge, jardin vert!

La Maison des parents de l’hôpital de Bicêtre est gérée par la Croix-Rouge française.

La Maison des parents a ouvert ses portes en 1986 à l’initiative du professeur Daniel Alagille. Les médecins constataient que les malades, et notamment les enfants, allaient beaucoup mieux lorsque leur famille était régulièrement présente à leur chevet.

La Maison des parents accueille principalement les familles d’enfants hospitalisés ou en hospitalisation de jour au service pédiatrique de l’hôpital de Bicêtre.

 

Le projet consiste à créer un atelier jardin. La création d’un atelier jardin doit permettre aux résidents et patients hébergés à la maison des parents, par le contact avec le végétal et la terre de partager ensemble des moments de joie, de convivialité et d’apaisement.

 

 

Apprentissage de la vraie vie

L’association crée, réhabilite, aménage, développe, gère, anime et assure l’entretien de parcelles de jardins familiaux.

 

Le projet consiste à aménager une parcelle de jardins afin d’y accueillir 8 classes. Les enseignants souhaitent, à travers ce projet, mettre leurs élèves en situations de questionnements vrais et d’apprentissages dans des activités concrètes dans les domaines scientifique, environnemental, coopératif.

Le jardin, support d’activités sensorielles

L’Association a pour but d’accueillir 50 enfants et jeunes présentant une déficience intellectuelle dans l’IME MJ SIRLIN.

 

Le jardin de 75 m²  sera le support d’activités pour les 25 élèves visant à les associer dès le début de la démarche, de la naissance de l’idée à la réalisation concrète du jardin.

 

Le projet est basé sur la création d’un jardin implanté dans la cour de récréation. Son aménagement sera en adéquation avec les besoins et attentes des élèves que nous accueillons mais aussi qu’il s’inscrive naturellement dans l’espace et l’environnement dans lequel il sera créé.

Les activités liées à la création, l’aménagement et l’exploitation de ce jardin : découverte sensorielle, expérimentation, réflexion trouveront leur place dans la réalisation des projets personnalisés de chaque élève participant.

Produire local, distribuer local

L’Association a pour but de venir en aide aux personnes défavorisées par l’aide alimentaire.

 

La Communauté des Communes a mis à la disposition de l’association un terrain de 1 200m².

Le projet consiste à créer un projet de jardin collectif de proximité mis en place par 8 bénéficiaires motivés avec les responsables bénévoles du centre de distribution local de Villeneuve de Marsan.

Colorer les terrasses

L’Association a pour but de secourir, soigner et accompagner les personnes fragilisées par la maladie, le handicap, la pauvreté ou l’exclusion.

 

Le projet se déroule dans une maison d’accueil spécialisée (MAS) Saint Jean de Malte  (Paris) qui héberge 76 résidents handicapés moteur répartis sur 7 étages. La superficie de la MAS est de 8800 m2.

Chaque étage est doté d’une terrasse accessible de plain-pied. En plus de cet espace extérieur, l’établissement offre deux très grandes terrasses au rez de chaussée et au 4ème étage. Ces deux dernières parcourent la quasi-totalité du bâtiment.

Tous ces espaces extérieurs ont besoin d’être aménagés pour offrir aux résidents la possibilité de s’y promener et de se rencontrer.

Solidarités jeunesse !

L’association VIR’VOLT est la délégation en Ile-de-France de Solidarités Jeunesses, mouvement de jeunesse et d’éducation populaire composé de sept délégations régionales en France.

 

Par son action, Solidarités Jeunesses participe à la construction concrète de la paix. Depuis son origine, elle permet la rencontre interculturelle en France comme à l’étranger. Ces rencontres organisées dans une dynamique du faire et du vivre ensemble, font tomber les préjugés, participent à la lutte contre l’individualisme et décloisonnent la société.

 

Le projet soutenu par la Fondation Georges TRUFFAUT est un atelier dans un espace de 50m² pour 20 personnes qui sera un support pédagogique et thérapeutique d’apprentissage favorisant l’équilibre psychologique (savoir-faire : jardiner, planter, décorer, et savoir-être : travailler en coopération, respecter le lieu et les encadrants…)

Découverte du lieu : jeu pédagogique autour de la biodiversité, visite construite autour de thématiques (l’habitat insolite, compost et petites bêtes, poulailler)

Animations au jardin : semis, plantations. (Ateliers sur les graines, les bulbes de fleurs, puis à terme sur la récolte de légumes…), entretien du poulailler.

Petit bricolage autour du potager : tressage d’osier pour les bordures du jardin, peinture de planches pour le zonage du potager…

Jardin Pédagogique et Agroécologique

Cette association a pour but notamment de :

– Favoriser la rencontre et l’échange entre les jardiniers, partager les expériences, du débutant au confirmé, du passionné de potager au jardinier d’agrément, de l’enfant à l’adulte.

– Transmettre le savoir et le savoir-faire jardinier, horticole et arboricole en développant la formation technique des jardiniers amateurs.

 

Le projet se déroule à Pibrac sur un terrain de 400m² prêté par la Commune.

Il consiste en l’aménagement du Jardin Pédagogique et Agroécologique développé par l’association. L’association travaille étroitement avec les ALAE des écoles maternelles et primaires de Pibrac afin de proposer aux enfants une découverte de l’environnement à travers une activité pratique et ludique.

 

D’autre part, le jardin sera le support pédagogique de transmission du savoir et du savoir-faire jardinier, horticole et arboricole en permettant la formation pratique des jardiniers amateurs grâce à des ateliers ouverts à tous gracieusement. Il sera un exemple de mise en oeuvre des techniques du jardinage naturel inscrit dans une perspective de développement durable, de protection de l?environnement et de respect de la biodiversité.

Coccinelles extra et abeilles ordinaires

L’Association a pour but de donner l’accès à la lecture, l’écriture et la culture à tous par le biais du mot sous ses formes orale, écrite, corporelle, de valoriser les savoirs faire et savoirs être, développer la capacité créatrice et permettre à chacun de (re)trouver confiance en soi en installant chacun au coeur de son évolution.

 

Le projet se déroule à Sadirac, sur un terrain de 1 000m².

Le projet inter-associatif intitulé Coccinelles extra et abeilles ordinaires avec l’association D’une rive à l’autre (Créon) consiste à proposer des animations autour du jardinage où enfants autistes et enfants ordinaires se rencontrent autour d’activités communes.

Le projet est d’impacter sur le regard que porte la société sur l’autisme car on a moins peur de ce qu’on connaît mieux. Les rencontres sont filmées puis diffusées sous la forme d’une web série sur TV Canal Créon et d’un film au cinéma.