Un jardin pour créer et récolter

L’UCRM a pour objet d’œuvrer depuis plus de 70 ans sur le territoire de la métropole toulousaine et la région Occitanie, auprès d’un public en situation de fragilité (santé ou encore emploi).

 

L’objectif du projet est d’aménager 2 grands potagers dans 2 lieux de vie : Maison de Paléficat et Maison des Vignes, pour leur permettre de « créer et récolter » ensemble.

Maison inter-générationnelle au vert !

L’association habitat et humanisme Midi Pyrénées permet l’accès des personnes seules et des familles, en difficulté, à un logement décent, à faible loyer contribue à la mixité sociale dans les villes, en privilégiant les logements situés dans des quartiers équilibrés, « au cœur des agglomérations » accompagne les personnes logées pour favoriser le retour de l’estime de soi, l’acquisition de l’autonomie et la reprise des liens sociaux, indispensables à toute insertion.

 

La MIG, située à Toulouse et ouverte en 2015, accueille des personnes d’âges et de situation différents, tous a faibles ressources et en situation de précarité.

33 familles occupent les appartements qui sont mis a disposition. Un espace jeux ,en interne et en extérieur est mis a disposition; point de rencontre entre jeunes mères avec enfant ( 10 enfants a ce jour de 4 mois a 10 ans ), jeunes célibataires et personnes âgées.

Avec la volonté de créer un espace d’échange, l’association souhaitait améliorer les espaces extérieures, sous le thème jardinage et culture , et ainsi favoriser les communications entre les sachants (séniors) et les autres résidents de la maison.

 

Jardin au sein d’un service de pédopsychiatrie

L’association a pour objet de récolter des fonds pour financer les soins des enfants suivis dans le service de psychiatrie infanto-juvénile du centre hospitalier de Cholet (activités et matériel de soin).

 

Au sein du service de pédopsychiatrie de l’hôpital de Cholet, quarante-cinq jeunes fréquentent l’hôpital de jour pour adolescents. Le soin repose entre autre sur des médiations thérapeutiques, proposées en support à la relation. L’hôpital de jour pour adolescents est implanté au cœur de la cité, dans un pavillon individuel entouré d’un jardin clos : une pelouse, entourée d’arbustes paysagés et en son centre, un saule pleureur.

Un angle de ce terrain est consacré à un jardinet d’environ 20m2 où il est possible de faire quelques plantations potagères. Ce jardinet est l’objet d’une médiation régulièrement proposée aux adolescents, notamment au retour des beaux jours.

L’objectif du projet est de paysager le jardin en y installant des bacs à hauteur, en posant des pergolas et des treillis, un banc, des jardinières et bacs à fleurs.

 

Jardin au sein d’un hopital de jour

La Fondation l’Elan Retrouvé a pour mission d’accueillir, soigner, accompagner et loger des enfants, adolescents et adultes souffrant de troubles psychiques, d’addiction et de troubles du spectre autistique en leur donnant les moyens matériels et humains de s’adapter et de se réadapter socialement et professionnellement.

 

L’association souhaite développer, au sein de l’hôpital de jour, son activité de groupe « jardin », commune à tous afin de favoriser la réinsertion sociale des patients. Il s’agit d’un espace de jardinage, de partage et de création mixte d’un point de vue social, culturel et qui se veut inter et intra générationnel. Cet espace permettrait un partenariat riche et varié favorisant les visites, les rencontres, les animations ainsi que les évènements festifs et artistiques.

Rénovation dans un jardin en or !

L’association locale de Montlouis sur Loire est le relais de l’association nationale et régionale sur son territoire en s’intégrant dans une démarche de développement durable. Elle se propose de répartir des jardins familiaux et collectifs gérés sur son territoire entre ses membres adhérents à charge pour ceux-ci de les cultiver et d’en jouir pour leurs seuls besoins de leur foyer.

 

L’association est l’un des cinq centres de jardins qui a été retenu parmi les 70 gérés par Jardinot pour faire des formations éco responsable auprès des jardiniers, grâce à son concours Jardinot d’or obtenus au mois de décembre 2017. Dans le centre de jardin, l’association aimerait remettre en état les portes des cabanes qui datent depuis 1971 et dont certaines commencent à être vétustes ainsi que les séparations intérieures.

Jardin partagé dans résidence sociale de Courbevoie

Depuis sa création en 1994, l’association Espaces s’est donnée pour mission d’expérimenter une gestion écologique des espaces naturels urbains et périurbains de l’ouest de Paris grâce à des techniques appropriées, en vue notamment d’améliorer les qualités paysagères et écologiques des sites.

Cette mission est réalisée dans une logique d’aménagement et de développement local dans le cadre de chantiers d’insertion. Espaces permet à des personnes en situation de précarité et d’exclusion de se réinsérer par le travail. Ces personnes sont formées aux métiers de l’entretien des espaces verts et naturels et acquièrent ainsi un savoir-faire pouvant leur permettre de retrouver un emploi.

En 2018, Espaces anime 15 chantiers d’insertion, représentant 133 postes en insertion, et compte une équipe permanente de 60 personnes. Elle compte également 110 bénévoles et 637 adhérents.

 

En 2016, Courbevoie Habitat s’est rapproché de l’association Espaces pour un projet d’aménagement, d’animation et d’accompagnement d’un jardin partagé, au sein de la résidence d’habitat social ABG. 3 réunions de concertation animées par Espaces ont permis de définir avec les résidents les modalités de gestion du jardin. Démarche novatrice sur le territoire, les jardins partagés en résidence sociale sont l’opportunité d’échanges, de convivialité et de rencontres. Ils permettent de rompre l’isolement des résidents en situation d’exclusion et de précarité : ils favorisent ainsi le faire-ensemble et donnent du sens au vivre-ensemble. Support de solidarité et de mixité culturelle et générationnelle, ces jardins améliorent également le cadre de vie de tous. Depuis l’ouverture du jardin, 8 animations ont été réalisées entre juin 2016 et mars 2017.

L’objectif du projet est de renforcer l’animation de jardinage écologique.

 

 

Un jardin pour l’école La Clef des champs

L’association a pour objet de proposer au public des activités d’apprentissage, de créativité, de coopérations originales et bienveillantes dans une approche centrée sur le bien-être de la personne, l’entraide, et la sensibilisation à la protection de la nature (permaculture) et du patrimoine. Elle créera et gérera notamment une école à pédagogies alternatives éco-citoyenne « La Clef des Champs ».

 

Dans la cadre du projet pédagogique de l’école La Clef des Champs qui a ouvert en septembre 2018, l’association souhaitait engager plusieurs projets liés à l’écologie et à l’éducation éco-citoyenne :

– création d’un potager en permaculture au sein de l’école

– création d’une mini ferme

– création de toilettes sèches

L’association se donne deux ans pour que l’ensemble des projets soient réalisés avec les enfants et les parents volontaires.

Paradis vert dans un quartier prioritaire

L’association a pour objet d’être un équipement de quartier à vocation sociale globale, pluri générationnelle ouvert à l’ensemble de la population.

Le Centre Socio-culturel développe un projet d’animation global de territoire sur le quartier Prioritaire de Mireuil. Ses principaux secteurs sont :

– L’Enfance de 3 à 11 ans, accueil de loisirs et accompagnement à la scolarité,

– La Jeunesse de 11 à 25 ans, accueil de Jeunes, projets collectifs, chantiers…

– La famille, ateliers multiples autour de la fonction parentale,

– Les adultes et Séniors, ateliers et activités de bien-être, d’estime de soi, de lien social.

 

Le Jardin Le Paradis Vert est un espace naturel de 2 hectares rattaché au Centre Socio-Culturel Le Pertuis, association située à La Rochelle dans un quartier prioritaire de 12 000 habitants. Une équipe d’animateurs et de bénévoles prend soin de ce coin de verdure dans la ville, lieu ressource et d’éveil en direction de tous, au service de la vie de quartier et du territoire local.

 

Un espace de méditation dans un centre anticancéreux de Rennes

L’association a pour but de contribuer à l’humanisation du parcours de soins dans le Centre Anticancéreux Eugène Marquis de Rennes, soutenir les actions de prévention contre la survenue de cette pathologie en nutrition. Proposition concrète d’activités physiques adaptées (récemment reprises par le CHU de Rennes), contribuer à la redéfinition des rapports patients-Médecins.

 

Le jardin thérapeutique viendra remplacer un espace actuellement dédié au stationnement. Il sera un espace de méditation apaisée au contact de la nature, de retrouvailles entre le malade et ses proches, un lieu pour refaire connaissance avec soi-même, retrouver le goût des choses et des sens.