Interview

Témoignage de Vincent Wintergest, ambassadeur RSE

« Faire en sorte que les projets perdurent pour aider un maximum de personnes. »

Vincent Wintergest dirige un magasin Truffaut dans la région de Montpellier. Il nous explique son rôle en tant qu’ambassadeur RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). 

Pourquoi avez-vous décidé de devenir
ambassadeur RSE
? ​

Dans notre magasin, nous avons toujours soutenu des associations, et ce bien avant la création de la Fondation Truffaut (ndlr : 2011). C’est important de pouvoir mettre en place des actions humanistes indépendamment de l’activité commerciale du magasin. L’essentiel, ce n’est pas le chèque remis à l’association mais de faire en sorte que les projets perdurent pour aider un maximum de personnes. 

J’ai participé à 18 projets liés à la Fondation. Comme nous sommes 3 ambassadeurs RSE ici, avec Yannick et Sylvie, nous pouvons agir plus souvent et avoir plus d’impact. 

Qu’apportent ces projets au niveau local ? ​

Du lien, à travers le réseau associatif. Truffaut n’est pas qu’une enseigne de jardinerie sur Montpellier. On a la possibilité de donner une voix à ceux qui en ont besoin. 

 

Quelles sont les dernières associations que vous avez aidées ?

Association Mosaique

L’association « Mosaïque des Jardins et des Hommes ». La responsable s’investit pleinement pour les autres à travers le jardin. Elle s’occupe du lien avec les publics fragiles : les milieux populaires et extraordinaires (handicap). 

Il y a aussi l’association « Wake up Café » , sur leur projet Jard’In Up. Cela nous tient à cœur de remettre des gens en selle après une détention, leur apporter du sens par la responsabilisation.